Comment je m'alimente en hiver?


La base: la cuisine

Je dirais que la base de mon alimentation, que je considère comme saine, c'est que je cuisine, tout simplement.

J'évite les plats tout prêts à réchauffer pour la simple et bonne raison qu'ils ne sont majoritairement pas bons pour la santé: trop gras, trop sucré, avec des additifs, des conservateurs, des exhausteurs de goût et j'en passe... Du coup, j'achète majoritairement des produits bruts et je m'inspire de livres de cuisine et de blogs pour établir mes menus. D'autre part, quand je travaillais, je me faisais une matinée Batch-cooking le dimanche matin et cela me prenait entre 1 et 2h pour tout préparer et être tranquille la semaine. Et tout se conservait très bien au réfrigérateur! Donc les personnes qui croient gagner du temps en préparant des plats tout prêts se trompent un peu... Surtout que je privilégie les plats qui se préparent en 30 minutes maximum. Bien sûr, le mieux pour ce genre de session, c'est d'être bien équipé. J'ai donc investi dans un Cookéo et croyez-moi c'est un vrai gain de temps. Pas la peine de prendre le modèle le plus perfectionné, car, personnellement, je ne suis pas vraiment les recettes. Le modèle de base est donc parfait pour moi! Deux autres choses bien pratiques et gain de temps: un économe de qualité et un mixeur plongeur...






Bien sûr, je ne dis pas que je suis parfaite. Je ne suis pas Bree Van de Kamp et je n'ai pas toujours le temps de préparer le goûter de mon fils. J'achète donc bien quelques produits industriels. Mais dans ce cas, je le Yukatise: j'utilise l'application gratuite Yuka pour vérifier la composition uniquement. Cela m'intéresse peu de savoir que les biscuits au chocolat sont trop sucrés: je m'en doute bien et c'est à moi d'équilibrer avec le reste de la semaine, du mois ou même de l'année!

D'autre part, je n'hésite pas non plus à recourir à des produits bruts, mais surgelés. Cela fait gagner le temps de découpe. Bien sûr, cela ne vaut pas les bons fruits et légumes que l'on achète au marché. Cependant, j'ai appris dernièrement qu'ils étaient souvent meilleurs que les fruits et légumes de supermarché, qui ont été cueillis avant maturité et qui ont fini leur croissance je ne sais où! Sachez-le, les fruits et légumes surgelés contiennent parfois plus de nutriments!



Les produits que j'évite

Autre chose importante: je ne consomme plus de viande le soir. C'est quelque chose d'assez récent, puisque nous avons arrêté les protéines animales au dîner à partir du moment où notre fils a commencé à manger avec nous la même chose que nous. Ceci pour 3 raisons:

- la diversification de mon fils m'a appris qu'il était très mauvais d'en consommer le soir pour des raisons de digestion. Cela demande au corps des efforts supplémentaires qui ne sont guère compatibles avec un endormissement paisible et rapide.

- c'est économique: moins de viande = baisse des dépenses significative

- c'est écologique: moins on consomme de viande, mieux la planète se porte


Dernière chose, je ne consomme pas de produits allégés. Qui dit produit allégé, dit compensation d'une autre manière avec des additifs non nécessaire, voire nocifs. De plus, cette compensation ne déshabitue pas le corps à manger du gras ou du sucré. Votre cerveau a toujours l'impression d'en consommer et donc il en redemande encore et toujours.


Manger de saison, bio ou local

Et bien sûr, j'aime manger de saison: la nature étant bien faite, elle nous donne ce dont notre corps a besoin. En hiver, il fait froid et c'est la saison où notre corps tourne au ralenti. Les légumes racines, parce qu'ils poussent dans la terre, contiennent tous les nutriments dont notre organisme a besoin à ce moment. Ils sont à la base de ce qui nous permettra de nous régénérer au printemps. J'aime donc particulièrement consommer des courges, du panais et autres choux. En plus, quel plaisir de les voir sur les étalages des marchés. Si vous n'avez jamais vu un vrai butternut de maraîcher, ça vaut le détour: vous serez surpris par sa taille qui diffère bien de celle des supermarchés! Et si vous avez des enfants, emmenez-les les découvrir, ça fait une sortie presque gratuite (mais c'est ça de dépensé en moins au supermarché!). Cela permet également d'acheter des produits locaux qui sont souvent cultivés de manière raisonnée. Par contre, au supermarché, je privilégie grandement les produits bio pour éviter tous les pesticides!


Mes menus d'hiver

Comme je vous l'ai déjà dit, je prépare mes menus à l'avance. Cela me permet de réfléchir aux recettes que je vais préparer, aux légumes de saison que je vais cuisiner. J'ai également une visibilité sur la variété des féculents et des légumes sur la semaine.

Pour vous donner un exemple, je vous ai préparé un Planning de menus d'hiver, tel que je l'utilise réellement chez moi. Vous pourrez récupérer ce fichier GRATUITEMENT en vous connectant à votre espace membre du blog (lien en haut à droite sur la page d'accueil, puis onglet fichiers dans votre profil).

Vous disposez ainsi de 4 semaines de menus pour les mois d'hiver. Vous remarquerez que le vendredi soir, c'est toujours la même chose: soupe et tartine de houmous. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je suis claquée en fin de semaine donc c'est un peu le repas de la flemme, vite fait, bien fait! Je n'ai pas de robot pour faire les soupes rapidement, donc j'avoue que je les achète bio en brique et en vérifiant leur composition. Mais je ne culpabilise pas pour autant, car je sais que je cuisine beaucoup le reste du temps. Comme le pain... Je ne m'amuse pas à le préparer moi-même, on n'est pas confiné tous les quatre matins non plus!

Par contre, vous ne trouverez pas de repas prévu pour les week-ends: ça c'est un peu au feeling et en fonction des restes de la semaine, des sorties prévues, si on invite ou si on est invité à l'extérieur, etc...

Par ailleurs, si je prépare en trop grosse quantité, j'essaye toujours de congeler des petites portions pour mon fils pour les repas où on a envie de manger en tête-à-tête avec mon mari et où il mangera avant nous. Cela me permet de réchauffer un plat en 5 minutes pendant qu'on se commande japonais!


Cerise sur le gâteau: vous trouverez également votre liste de courses pour ce mois de menus! Attention toutefois si vous achetez des légumes frais, je vous déconseille de les acheter en une fois car ils auront le temps de pourrir (bien que les courges se conservent assez bien). Petite note: j'ai indiqué 3 Butternuts mais il y en a un qui servira aux 3/4 pour la recette des ravioles et 1/4 pour le cake donc n'hésitez pas à congeler ce quart restant pour la fois d'après!

Dernière précision, pour certaines choses, comme les féculents, je n'ai pas mis les quantités, car elles varient bien sûr en fonction de chacun, de votre appétit et de celui de votre famille...


Où je trouve mon inspiration?

Mais ils sont géniaux tous ces plats! Où trouves-tu cette inspiration?

Bon je ne suis pas chef cuistot donc je ne vais pas me jeter des fleurs. Je trouve beaucoup de recettes sur les blogs suivants:


https://cuisinetaligne.fr/


https://intentions-co.fr/blog/


Et j'avais acheté les ouvrages suivants au moment de la diversification de mon fils: ils sont vraiment géniaux si vous avez des enfants en bas âge, car ils indiquent comment cuisiner le même plat mais en l'adaptant selon la maturité de l'enfant. De plus, les recettes sont vraiment succulentes. Un 3ème tome spécial Batch-cooking est sorti et il faut vite que je me le procure!








Avec tous ces conseils et la liste de menus, vous êtes parés pour la fin de l'hiver et même l'hiver prochain!




Bonjour et merci pour votre visite !

Paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte. Utilisez cet espace pour relater votre parcours et présenter votre activité à vos visiteurs.

Pour recevoir
toute mon actu

Merci pour votre envoi

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • Pinterest