Ma découverte de la PNL: Pouvoir illimité d'Anthony Robbins

Dans mon combat contre le cancer, je crois beaucoup au pouvoir du cerveau sur le corps. Très récemment, j'ai entendu parler de la PNL et j'ai cherché à me documenter dessus. Dans la bibliothèque, j'ai trouvé le livre "Pouvoir illimité", dont le but est de tirer le meilleur parti de sa vie en s'appuyant sur ses principes. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que l'auteur n'est autre que Tony Robbins! Si vous ne connaissez pas ce monsieur, sachez que c'est sans doute le coach le plus connu aux Etats-Unis. J'avais même visionné le documentaire Netflix qui lui est consacré: "I am not your guru". Je pense que c'est le genre de personnage qu'on aime ou qu'on déteste. Certains parlent de manipulateur et, à la lecture de ce livre, je comprends tout à fait pourquoi, car il est clairement un maître en matière de communication. Il n'empêche que ce livre est particulièrement intéressant et enrichissant quant à la manière dont fonctionne notre cerveau. La seule chose qui m'a dérangée, c'est que Tony Robbins s'y met beaucoup en scène (on dirait parfois une grosse publicité pour ses séminaires) et qu'il donne beaucoup d'exemples sans références, donc on peut se demander s'il s'agit bien de la réalité.





Se connaître soi-même

Savez-vous que seulement 5% des personnes qui lisent des livres de développement personnel, qui suivent des séminaires ou qui se font coacher passent vraiment à l'action pour améliorer leur vie? C'est extrêmement peu! Surtout si ces gens ont dépensé 5 000$ pour suivre un séminaire de Tony Robbins!

En fait, c'est uniquement parce que l'information ne suffit pas. C'est l'action qui vous permettra d'obtenir des résultats. Cela peut sembler évident, mais visiblement, ça ne l'est pas! Plus ça va, plus je me rends compte que les gens qui réussissent n'ont pas de dons particuliers (ou que beaucoup de gens sont à leur niveau), mais juste que ce sont des gens qui passent à l'action.


La PNL explique que la possibilité d'action est déterminée à la fois par notre communication interne (ce que nous imaginons et ce que nous ressentons) et par notre communication externe (les mots, les intonations que nous utilisons, nos expressions faciales et les postures corporelles que nous adoptons). Il est donc nécessaire d'apprendre à se mettre en état d'utiliser notre esprit et notre corps de la manière la plus efficace et la plus efficiente possible. Mais pour cela, il faut se connaître parfaitement. Parce que si vous entreprenez des choses qui ne sont pas cohérentes avec vous-mêmes, vos actions ne seront pas efficaces et, limite, vous vous saboterez vous-même. En effet, les actions qui mènent à la réussite sont déterminées par nos passions, nos convictions (avec tous les problèmes que posent les croyances limitantes), nos stratégies internes (mais je reviendrai dessus après), notre système et notre échelle de valeurs, notre énergie, notre capacité à nous lier avec autrui et notre maîtrise de la communication à la fois avec les autres et avec nous-mêmes.





Qu'est-ce que la Programmation Neuro-Linguistique?

La PNL part du principe que la compréhension du fonctionnement du cerveau permet à chacun de devenir son propre thérapeute. A l'inverse des thérapies traditionnelles qui, apparemment (je prends des pincettes car je n'en ai jamais suivies), cherchent à travailler sur les expériences traumatisantes et douloureuses en les faisant revivre, la PNL préfère faire travailler le cerveau de manière à ce qu'il mette l'accent sur les expériences de joie et de bonheur. Elle sert donc à structurer nos expériences: en gros, on s'en fiche de savoir ce qu'il s'est passé, mais on s'intéresse à l'organisation de l'esprit qui en a découlé. Je trouve cela très intéressant, car cela permettrait d'avancer quelque soient les traumatismes vécus (même si j'émets quand même des réserves sur certains traumatismes).


On peut donc changer son comportement en changeant de stratégie mentale: notre motivation viendrait de schémas qu'il suffirait d'enclencher pour se mettre dans un état dynamisant. Ces stratégies viennent de différents déclencheurs: certains font naître une image dans leur cerveau, d'autres ont besoin de stimuli auditifs, ou encore de sensations kinesthésiques. A savoir qu'on n'est jamais une seule stratégie: on a une dominante, mais le schéma qui correspond à notre motivation va passer par plusieurs stratégies dans un ordre très précis. Donc il faut s'analyser pour savoir lequel nous correspond. Pour ma part, je sais clairement que je suis une personne visuelle et donc, que les images mentales, les visualisations sont les plus efficaces pour moi. C'est un sujet que je trouve très intéressant à développer dans mon métier également pour susciter la motivation des élèves en classe (mais bon, je ne vais pas pouvoir essayer tout de suite!).

Ces principes de stratégies sont également très intéressantes pour conserver une bonne relation de couple: si votre stratégie est kinesthésique, que vous êtes une personne tactile, et que votre partenaire est auditif et qu'il vous montre son amour uniquement en vous disant "je t'aime", cela va poser problème à un moment. En effet, Tony Robbins souligne qu'au début on est tout feu, tout flamme, et que l'on passe naturellement par toutes les stratégies; mais au fil du temps, on retourne sur la sienne, qui n'est pas forcément la même que son partenaire. A méditer...


La PNL est donc loin d'être concentrée sur les pensées positives. D'ailleurs, si l'on pense trop, au final, on ne fait pas grand-chose. Mais le but est de transformer les situations négatives, le stress, en capacité.

Dans ce livre, il y a tout un chapitre consacré au fait de s'entraîner à modifier nos perceptions négatives via des images mentales: on est ainsi invité à les déplacer et à les modifier dans notre cerveau en travaillant sur leur taille, leur forme, leur luminosité, leur tonalité, etc... Mais pour les remplacer efficacement, il va vous falloir être précis sur vos objectifs pour pouvoir les imaginer. Face à des évènements négatifs, il est donc inutile de s'enliser dans les "pourquoi", mais il faut plutôt se focaliser sur les "comment" je vais réagir pour en sortir grandi.


Enfin, avoir conscience des ses conditionnements est fondamental pour qu'ils cessent d'agir. N'importe quelle expérience marquante peut créer des stimuli qui mettent dans un état négatif ou positif. Tony Robbins donne l'exemple d'un enterrement où les gens ont tendance à toucher le bras pour montrer leur compassion. Or, pour la personne qui reçoit ces marques, cela peut devenir un point d'ancrage négatif et, à chaque fois qu'on lui touchera le bras, elle ressentira de la tristesse de manière inconsciente. Il faut donc prendre conscience des points d'ancrage qui agissent sur soi. A nouveau, pour travailler sur sa relation de couple, il peut être intéressant de mettre en place des points d'ancrage positifs, qui, à chaque fois qu'ils seront utilisés, permettra de se remémorer tous les bons moments et l'amour qui unit.


L'importance de notre état général

J'ai été très satisfaite de découvrir que Tony Robbins et la PNL étaient tout à fait d'accord avec mon article:

https://www.lyrides.fr/post/vous-souhaitez-mener-une-vie-%C3%A9panouie-commencez-par-checker-votre-sant%C3%A9-physique


En effet, notre condition physiologique est déterminante dans notre capacité à entreprendre des choses. Par "physiologie", on entend l'ensemble suivant: la tension musculaire, l'alimentation, la respiration, la posture corporelle, le fonctionnement biochimique du corps. Tous influencent notre état et notre communication interne (et vice-versa). Très clairement, on ne perçoit pas le monde selon qu'on est en forme, fatigué ou malade.


Tony Robbins consacre un gros chapitre sur la manière dont on peut agir sur sa physiologie et il donne les conseils suivants: respirer selon un certain rythme, maintenir une bonne hydratation basées sur la consommation d'aliments riches en eau, être vigilant sur la combinaison des aliments (je crois que cela revient à considérer l'équilibre acido-basique de son corps, ainsi que le respect du Ph des aliments), manger un peu moins que ses besoins, consommer des fruits de manière spécifique, limiter les protéines animales, éviter les compléments alimentaires. J'ai trouvé ce chapitre très prescriptif, même si certains principes sont pleins de bons sens. Cependant, ce livre a été écrit en 1986 et je ne sais pas trop où il en est par rapport aux dernières études scientifiques. Par exemple, l'auteur affirme que les vegans n'ont aucun besoin en vitamine B12. Je ne sais pas trop ce qu'il en est, ne l'étant pas moi-même, mais je vous invite à vérifier ces dires au regard d'études récents. De plus, j'émets quelques doutes sur le fait que Tony Robbins applique lui-même ces principes. Avez-vous vu son gabarit? Le mec n'a pas trop l'air de s'arrêter de manger avant d'être rassasié, ni de consommer uniquement des fruits et des légumes!


Bref, en tout cas, il insiste sur le "Fake it until you make it", "Fais comme si tu étais au top", qui permet au corps de se mettre en condition d'être véritablement au top. Effectivement, si on adopte une posture de chien battu, il apparaît qu'on est plus facilement déprimé. Tandis que si on relève la tête et les épaules, on se sent tout de suite plus fier et plus capable de déplacer des montagne.





Restructurer son cerveau

Trop de pensées négatives, trop de croyances limitantes nous empêchent de nous épanouir. Heureusement, Tony Robbins nous livre également les croyances sur lesquelles se basent les gens qui réussissent et ont du succès:


- Tout évènement se produit pour une raison précise et doit nous servir.

Croyez-moi quand j'ai lu ça, je me suis dit que j'avais matière à travailler, ahah!

- L'échec n'existe pas, seuls les résultats comptent. C'est-à-dire que même si vous n'arrivez pas à l'objectif atteint, vous aurez gagner de l'expérience, qui vous permettra de mettre en place une nouvelle stratégie.

- Quoiqu'il arrive, assumez-en la responsabilité. L'idée n'est pas de se flageller bien sûr, mais cela permet de voir les choses sous un autre angle, dans lequel vous êtes acteur. Si on se dit que c'est la faute de quelqu'un d'autre, on subit la chose sans avoir prise dessus.

- Il n'est pas nécessaire de tout comprendre pour tout utiliser. Donc ne passer pas votre temps à chercher le "pourquoi", mais concentrez-vous sur le "comment" à partir de ça. De même, inutile d'accumuler toutes les informations sur un sujet si, au final, vous ne les utilisez pas (rappelez-vous les 5%!)

- Les êtres humains sont notre plus grande ressource: le respect, l'esprit d'équipe et l'intérêt commun sont sources de motivation et peuvent tous nous élever. Pour Tony Robbins, donner sans rien attendre est d'ailleurs le secret de la vie et des relations. Si vous commencez à compter les points dans votre couple, c'est le début de la fin...

- Le travail est un jeu: il est impossible d'évoluer en faisant quelque chose qui ne nous anime pas, ou que l'on déteste. Pour enrichir sa vie et sa curiosité, mettons- y de l'enthousiasme et de la curiosité. Au final, j'ai trouvé que cela rejoignait certains principes du livre "Le Pouvoir du moment présent".


https://www.lyrides.fr/post/le-pouvoir-du-moment-pr%C3%A9sent-d-eckart-tolle-mon-avis-et-ce-qu-il-m-a-inspir%C3%A9


- Il n'y a pas de réussite durable sans engagement. Quoique vous fassiez, faites- le à fond!


Encore une fois, cela peut vous hérisser le poil de vous dire d'assumer tout ce qui nous arrive. Moi-même, je ne crois pas avoir fait quoique ce soit pour mériter un cancer. Mais c'est quand on en prend la pleine responsabilité qu'on peut avancer et trouver la force de se dépasser. J'ai un cancer, OK, mais j'assume ce cancer et je vois ce que je peux en faire, je choisis comment passer cette période, pour aller de l'avant. Si je ne prenais pas la responsabilité de ma vie, je resterai à m'apitoyer sur mon sort, et ce ne serait fécond pour personne.


D'autre part, ces croyances du succès nous permettent de remettre en cause nos propres croyances limitantes, qui ont été dictées par notre environnement. Apprenez à douter de ces obstacles qui vous empêchent d'avancer. L'auteur donne un exemple qui est très simple et qui m'a beaucoup plu. Il suffit de se répéter une pensée négative sur un autre ton. Au lieu de se dire "Je n'y arriverai jamais" sur un ton déprimé, les épaules tombantes, et la tête baissée, redressez-vous et dites cette même phrase sur un ton amusé ou un ton interrogatif. Cela vous mettra peut-être au défi ou bien, pour moi, cela résonnait un peu comme si je parlais à quelqu'un qui pensait que je n'étais pas capable et que j'allais lui en faire la démonstration contraire immédiatement!


Une autre manière de restructurer son cerveau, c'est d'énoncer de façon positive quelque chose que l'on envisage sous un angle négatif en changeant le cadre de référence. Cela représente un vrai défi pour moi, mais je me dis que ma pause induite par le cancer me permet d'emmener tous les jours (ou presque) mon fils à l'école et de participer au carnaval du Printemps. Si j'avais été au travail, cela m'aurait été tout bonnement impossible! Encore et toujours, dirigez votre cerveau, soyez responsables de votre vie, de vos actes et de vos pensées. Choisissez le sens que vous donnez aux évènements. Apprenez à maîtriser la frustration, c'est elle qui vous empêche d'agir. Faites de chaque échec un tremplin, tirez-en une leçon pour aller plus loin. Dans ce livre, j'ai appris qu'Abraham Lincoln, président des Etats-Unis qui a aboli l'esclavage, avait perdu 8 fois des élections et fait 2 fois faillite avant d'arriver là où il a réussi. Bel exemple de persévérance et de motivation!





Comment je me sers des principes de la PNL dans mon parcours contre le cancer

Ce livre m'a permis de prendre conscience de mes stratégies internes. Comme je l'ai mentionné plus haut, j'ai une stratégie à dominante visuelle. Ainsi, lorsque j'ai des analyses ou des rendez-vous médicaux à passer, je visualise la scène en imaginant l'issue la plus favorable possible. Bien sûr, il m'arrive souvent de penser au pire, mais je préfère interrompre immédiatement ce schéma mental et j'agrandis ma scène visuelle positive. Si c'est un rendez-vous, j'imagine mon entretien avec mon docteur. Si c'est un examen tel qu'un scanner, je visualise l'énergie et la force vitale qui rentre en moi. Et chaque soir, absolument TOUS les soirs, avant de me coucher, je visualise les cellules cancéreuses qui sont éradiquées de mon corps et j'imagine des cellules saines qui viennent prendre leur place. Bien sûr, je suis aidée par la médecine, mais je crois profondément (n'oublions pas le rôle des convictions) que le cerveau a de grandes capacités dans n'importe quel processus de guérison...



Bonjour et merci pour votre visite !

Paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte. Utilisez cet espace pour relater votre parcours et présenter votre activité à vos visiteurs.

Pour recevoir
toute mon actu

Merci pour votre envoi

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • Pinterest